Menka-Pinyin: les éléments du BIR auraient massacré 40 personnes

1.jpgLes affrontements ont eu lieu à Menka, un village de l’arrondissement de Santa, localité camerounaise située à environ 20 km de Bamenda dans la région du Nord-ouest.

Ces combats ont fait 27 morts tous des séparatistes selon les sources sécuritaires, 40 selon des témoins, qui indiquent que la force publique aurait enregistré plusieurs blessés.

Un important armement militaire a également été récupéré, d’après une source sécuritaire qui a requis l’anonymat.

LIRE AUSSI: Massacre des jeunes de Menka: le Colonel Didier Badjeck relate les faits

« Nous avons reçu des renseignements faisant état d’une attaque d’envergure planifiée par les activistes qui ont élu domicile dans une auberge ici à Menka. Nous avons alors pris des mesures conséquentes et voilà le bilan », rapporte également une source sécuritaire sous anonymat.

Les échanges de tirs consécutifs à la riposte de l’armée ont duré quelques heures, non sans inquiéter les civils.

LIRE AUSSI: Tueries à Menka-Pinyin: Akéré Muna tape du poing sur la table

« C’est comme si nous étions en Syrie, ou à Bagdad, ça tirait de tous les côtés vendredi matin», a indiqué un ressortissant de la localité de Menka joint au téléphone depuis Bamenda par la BBC.

C’est la toute première fois qu’un affrontement entre les éléments séparatistes et les forces gouvernementales dans la région, fait autant de morts.

Advertisements

Leave a Reply